Les vertus cachées de votre tablette pour lave-vaisselle

Le héros méconnu

Remplir et actionner le lave-vaisselle est une tâche aujourd’hui si bien inscrite dans notre routine quotidienne que nous ne pensons pratiquement jamais à l’intelligente petite tablette qui rend cette magie possible. Pourtant, sans cet agent dynamique savamment conçu, la vaisselle de votre dernier repas vous reviendrait aussi sale qu’elle est entrée et les vestiges du spaghetti bolognaise de la veille seraient toujours bien présents le lendemain.

Petite mais costaude

Nous attendons beaucoup de nos tablettes pour lave-vaisselle. Elles doivent nettoyer, bien sûr, avec la puissance permettant de s’attaquer aux taches les plus diverses, celles laissées par des œufs, qui peuvent décolorer, ou le thé, et elles doivent être efficaces et sans danger pour un certain nombre de matériaux, du verre au plastique (et faut-il le préciser, sans danger pour les mécanismes intérieurs de votre lave-vaisselle).

Elles doivent adoucir l’eau du lavage et vous garantir une vaisselle étincelante. Elles doivent dissoudre sans laisser de résidus calcaires ou une pellicule nécessitant un rinçage supplémentaire.

Et enfin, et ce n’est certainement pas le moins important, leur utilisation ne doit présenter aucun danger pour nous, qui sommes en contact quotidien avec la vaisselle et les couverts. Un objectif majeur!

Le meilleur de la science

Les tablettes pour lave-vaisselle sont faites d’éléments constructeurs (qui purifient et adoucissent l’eau), d’eau de Javel (pour combattre le blanchiment), d’enzymes (pour venir à bout de l’amidon et des aliments à base de protéines) et d’agents tensio-actifs qui garantissent des verres étincelants. Des ingrédients auxiliaires permettent à la tablette de se désagréger et de diffuser tous ses éléments actifs dans l’eau de lavage.

Il s’agit d’une composition chimique de haute précision. Le nouveau Finish Quantum Max illustre cette compétence et contribue à ce résultat étincelant.

La température requise pour qu’un lave-vaisselle soit performant (normalement entre 55°C et 75°C) aurait pu constituer un problème. Alors que les températures élevées sont idéales pour dissoudre la graisse, les enzymes destinés à éliminer l’amidon et les protéines, ne sont efficients qu’à des températures plus basses. Ils font donc leur travail plus tôt dans le cycle de lavage et lorsque tout se réchauffe et qu’ils deviennent inefficaces, ils ont déjà accompli leur travail et peuvent prendre congé. C’est fameux, non ?

Essayée et testée

Si vous avez déjà eu le plaisir de récurer une casserole tapissée de résidu de lait bouilli ou de vous battre avec des assiettes incrustées de jaune d’œuf, vous apprendrez avec plaisir que la tablette utilisée pour votre lave-vaisselle a été rigoureusement testée et a démontré son efficacité contre ces inconvénients. Et contre d’autres, qui figurent les grands hits familiaux, tels les taches de thé, de café, de pâtes. De plus, les produits pour lave-vaisselle ont été soigneusement étudiés pour combattre les pellicules huileuses, le calcaire et la perte d’éclat ou de ‘brillance’ qui pourrait survenir après le cycle de rinçage et de séchage. Si la tablette ne s’attaquait pas avec succès à ces problèmes, elle ne répondrait pas aux attentes.

Vous savez tout désormais! La science qui se cache derrière cette humble tablette pour lave-vaisselle, c’est la quintessence  de la chimie. Sans doute un joli sujet de réflexion au moment où vous vous emparez de votre tasse étincelante de propreté pour savourer votre petit déjeuner !

Partager: