Glaçure qui dure

Tous les articles de poterie destinés à une utilisation domestique sont vernissés (recouverts d’une glaçure) afin de prévenir la fuite du liquide à travers la céramique poreuse. Il existe de nombreux types de glaçures, dont les effets sur la finition sont tous légèrement différents. La toute première pièce de poterie conçue pour contenir de la nourriture et des liquides aurait été fabriquée vers 10 000 av. J-C, et l’idée de la glaçure est apparue quelque 2 000 ans plus tard. Voici quelques types de glaçures, leurs avantages, et la meilleure façon de garantir leur propreté et leur sécurité.

Glaçure alcaline

Les glaçures alcalines (à base de sel) présentent un éclat vitreux, tout en conservant l’apparence distinctive de la faïence. Cette technique a vu le jour après avoir lancé du sel dans un four à poterie à température maximale lors du processus de cuisson. La première production connue de poterie à glaçure alcaline a eu lieu en Allemagne à la fin du 13e siècle. Ce procédé génère une importante pollution de l’air et a été interdit pour cette raison. Très peu d'ateliers de poterie à grande échelle sont encore autorisés à l’utiliser.

Glaçure à base de cendres

La glaçure à base de cendres est une méthode de glaçage beaucoup plus ancienne, toujours utilisée aujourd’hui, qui a vu le jour il y a 3 000 ans en Chine. Les potiers ont remarqué que les cendres du four atterrissant sur les pots pendant la cuisson laissaient une glaçure de couleur verte. Ils ont donc commencé à en recouvrir les pots avant de les entrer dans le four. Le nombre de tons possibles dépend de la quantité de cendres utilisées pour la glaçure. 

Majolique

Le terme « majolique » désigne deux différents types de poteries. Le premier est de type stannifère, présentant un aspect blanc argenté et un revêtement opaque, datant du 9e siècle.

Le second est un type britannique beaucoup plus récent, qui a d’abord été produit sous le nom « Palissy » au milieu du 19e siècle. Il s’agit d’un style très différent, conçu de manière totalement différente, mais le public a commencé à y faire référence sous la dénomination de majolique et le nom est resté.

Entretien de vos poteries

Si vos poteries ont été fabriquées récemment, il est très probable qu’elles soient adaptées au lave-vaisselle et conservent leur état. Veillez cependant à contrôler l’absence de fissures dans le vernissage, appelées « craquelures », prenant la forme d’une toile d’araignée. Ces fissures exposent la céramique poreuse présente sous la couche de vernissage. Il convient donc de prendre grand soin de la vaisselle qui en présenterait des signes. Si votre vaisselle de faïence est adaptée au lave-vaisselle, veillez à utiliser le détergent qui vous aidera à préserver votre vaisselle: Finish Quantum Max Shine and Protect.

Partager: